Calcule Biologique

Annuaire de Sante | Dictionnaire medicale  Actualit? M?dicale

Universit? Virtuelle des Sciences Medicales

Health News

Cours de Medecine




Précédent   Forum Algérien de Médecine > Vie quotidienne > Littérature et Poésie

Notices

Littérature et Poésie Cultivez votre esprit

Réponse
Outils de la discussion Rechercher
non lus 18/08/2011, 01h29   #1
belmouldi
 
Avatar de belmouldi
 
Inscription: octobre 2010
Messages: 1 338
belmouldi has a reputation beyond reputebelmouldi has a reputation beyond reputebelmouldi has a reputation beyond reputebelmouldi has a reputation beyond reputebelmouldi has a reputation beyond reputebelmouldi has a reputation beyond reputebelmouldi has a reputation beyond reputebelmouldi has a reputation beyond repute
Par défaut J'ai un reve....

J'ai
J'ai un rêve et tu me dis, que tu en auras plus qu'assez dès qu'on commença à se moquer de toi, en me l'ordonnant tout en disant que tu ne pourras plus continu et je ne pourrais que t'écouter avec un air de soumission.
or que je suis désobéissant, apparaissant d'une autre dimension, réelle que subjective, en un des temps où je suis plus tortueux que tout humain…..
j'ai un rêve oui j'en ai un …
dit moi; est ce un péché d'en avoir un!!!???
__________________
"La santé est un bonheur dont on ne jouit que lorsqu'on l'a perdu, puis recouvré"

Dernière modification par belmouldi ; 20/08/2011 à 12h53.
belmouldi est déconnecté   Réponse avec citation
non lus 20/08/2011, 21h49   #2
belmouldi
 
Avatar de belmouldi
 
Inscription: octobre 2010
Messages: 1 338
belmouldi has a reputation beyond reputebelmouldi has a reputation beyond reputebelmouldi has a reputation beyond reputebelmouldi has a reputation beyond reputebelmouldi has a reputation beyond reputebelmouldi has a reputation beyond reputebelmouldi has a reputation beyond reputebelmouldi has a reputation beyond repute
Par défaut

  • le vois-tu?
Ce sincère de notre émanation, quand on est en dedans de soi, cette ferveur qui nous coûte le vouloir, étant une partie qui ira toujours avec notre entité.
Rêve mon ami (e), en ton rêve résidera la bannière de nos vies.
Douce brise, inspiratrice de tout état d'éveil.
Fait en sorte que nos rêves, puissent être une douce réalité.
Rêve ami (e), car il me manque tout autant.
Ce beau don des saints cieux, d'où nos âmes subissent leurs propres inventions, leurs magies en tout vent et notre échappée de la réalité, en delà déchéances de nos coquilles, de notre frustration face à la dure réalité, face aux faux besoins d'être casé à leur aise et commun, tout en oubliant le propre de chacun.
Alors rêve et incitant ceux qui ne peuvent que faire de leur bonté, de leur chasteté, en étant rabougri, recroquevillé, pleurant fidèlement un sort aligné.
Alors qu'attends-tu ?
Casse, prise et déploie ton regard loin de ces murailles, pierre honteuse du jour de quand tu es née, ainsi une enfant assortie par le temps et des gens.
Une enfant, un tabou au service, d'un désire, de plaisir, amoncelé infamie, harcelé par le voisin, le rejeton du coin et plus tard le patron de son gain pain.
Survole les plaines de notre fatuité, où nos corps te serviront d'égide et ton souffle sera notre guide.
Goûte à la vie, à l'infini de ce bonheur … de quant on est uni et tu me diras qu'à chaque moment passait ensemble est une tranche gagnée sur l'autre partie de nous même.
Rêve mon ami (e) avec le mien, ça ne te coûtera rien, où ton corps et mon âme fleurissent et vécussent en delà des maux humains.
Cependant ne me laisse pas.
Car, le rêve grandissait et tu te grandiras indéfiniment en lui à en évoluant le tout et je deviendrais totalement néant.
C'est ainsi que mon silence à la folie, à la noué, se noua en moi et je serais outre que le besoin où ton infime ombre de sourire manquait à la raison d'y être en plus.
Surtout l'éclat de ta douce voix en s'amusant auprès du sien loin de mien.
Si ce sera …!
Je subsisterai le défaillant de ton ignorance, de ton inconstance, la ténuité de mon cœur qui est tuméfié.
La rougeur qui se dessinait sur tes pommettes.
L'effroi de l'inconnu que tu ne domines le caché.
Une timidité que l'on ne peut expliquer que tout en épluchant dedans de tes rêves.
Tu me dis tout en étant consciente que cela ne t'ira plus et cela ne fera que me rappeler que je ne domine que t'écouter.
Et en ce moment tu me demandes de patienter, en condensant la noblesse de la patience en une triste fresque.
Esquisse d'une résonnée sans raison valable, d'où le mystère maraudait sans compétiteur. Et en cet instant, impuissante tout comme tu es y! Tu ne feras que le prouver, avec un regard désarmé dans un visage sciemment mal maquillé. Où je me perds et je ne me repère plus, excepté qu'en te disant ceci.
Tu m'envahisses, tu m'éblouisses à en ayant à on devient l'ultime profondeur, où la surface de ton corps fera le surplus qu'il ne manquait et en plus il m'informera de ta fonte en lui.
Donc, ton poids s'ajoutera au mien et je ne pourrai que te trainer loin jusqu'à en supportant les sévices de ceux qui ne sont que propre aux surhumains.
Alors, il parut qu'il en avait fait aussi de loin son fameux effet en elle, elle qui n'était d'autre que la peur d'un infâme commérage.
Fais-je petit devant le tien, pour que tu pourras te réaliser dans le mien et nous expirerons ainsi martyr de notre propre abandon….
Donc, martyrise-le avec ton savoureux sourire, jusqu'où les gémissements de ses plaintes redeviendront les slogans de notre foi dans l'être qui nous y cher à soi.
Jusqu'au loin, où il ne pourra s'en souvenir de son soi qui est aussi enfanté tout autant que toi.
Toi, qui ne domines que bafouer, la foi, la joie, le doux, le beau, ainsi d'où …et au surtout qu'il en aura encaissé tout tes doux maux d'aimer tout autant.
Oh! Toi dune de ma dignité, notre ultime tabou qui est censé l'unique radeau de notre sauve qui peut.
Celle qui sera notre fine et divine clémence, de ceux qui sauront où résida l'innocence.
La clémence; n'était d'autre que un infime mot à dire de notre part.
Sachant que nous y sommes et étions ainsi nés les pardonnés en soi.
Toi, qui génère tout dedans, le mirage, le sillage d'un nuage qui va nous livrer la pluie dans un moment donné, où nos corps deviendront l'embryon de notre renoncement, de notre enfantillage de part temps.
Quant à elle! L'autre toi-même, celle qui aime jouer la permutation avec nos divergents. Ceux, qui ne sont d'autre que des demis ligués de nos entités.
Ils pourront y être, sauf qu'au fond, ils ne sont que le raisonnement des êtres perdants.
là aussi c'est temporairement, je te l'assure.
Alors de ce fait, pardonnes-en à nous, lorsqu'en se donnant parfois à l'oublier et tous ces airs-ci.

C'était d'où le mal nous saisit et nos larmes cessèrent de se cristalliser et coulèrent à flouer notre sérénité en modifiant le ton de toute sincérité, où notre pâte feindra la ruse de beau pétri, jusqu'au intrinsèquement on se fige en une seule et unique nué
Rêve, le rêve te donne de l'espoir à continuer ton chemin dans la vie
__________________
"La santé est un bonheur dont on ne jouit que lorsqu'on l'a perdu, puis recouvré"

Dernière modification par belmouldi ; 20/08/2011 à 22h06.
belmouldi est déconnecté   Réponse avec citation
non lus 21/08/2011, 00h25   #3
dr samu
 
Inscription: octobre 2008
Localisation: blida
Messages: 321
dr samu has a reputation beyond reputedr samu has a reputation beyond reputedr samu has a reputation beyond reputedr samu has a reputation beyond reputedr samu has a reputation beyond reputedr samu has a reputation beyond repute
Par défaut

tres beau ça fait rever merci pour le partage
dr samu est déconnecté   Réponse avec citation
non lus 21/08/2011, 01h37   #4
belmouldi
 
Avatar de belmouldi
 
Inscription: octobre 2010
Messages: 1 338
belmouldi has a reputation beyond reputebelmouldi has a reputation beyond reputebelmouldi has a reputation beyond reputebelmouldi has a reputation beyond reputebelmouldi has a reputation beyond reputebelmouldi has a reputation beyond reputebelmouldi has a reputation beyond reputebelmouldi has a reputation beyond repute
Par défaut

Dire ouiiiiii.....toutefois!
à devra-t-on l'effectuer, ne sera ce que pour sonder l'univers que nous sommes.
D'autre part…
Cela, ne résumerait-il pas notre réalité? au de moins, ce qu'il en est d'elle!.
Ne voit-on pas qu'il ne fait défaut, ce peu de profusion de se concevoir au fond de soi, de se matérialiser à partir de son fondement, ce brin de son être tel qu'il est conçu, tel qu'il est créé, tel qu'il en veut être.
A partir delà, au nom de ce bienfaiteur, auquel nous y sommes une œuvre et pour lequel on se soumette cinq fois le front face au sol, pour qu'il daigne nous rendre justice de nous-mêmes.
__________________
"La santé est un bonheur dont on ne jouit que lorsqu'on l'a perdu, puis recouvré"

Dernière modification par belmouldi ; 21/08/2011 à 02h07.
belmouldi est déconnecté   Réponse avec citation
non lus 21/08/2011, 02h02   #5
belmouldi
 
Avatar de belmouldi
 
Inscription: octobre 2010
Messages: 1 338
belmouldi has a reputation beyond reputebelmouldi has a reputation beyond reputebelmouldi has a reputation beyond reputebelmouldi has a reputation beyond reputebelmouldi has a reputation beyond reputebelmouldi has a reputation beyond reputebelmouldi has a reputation beyond reputebelmouldi has a reputation beyond repute
Par défaut

Salut, et oui c'est encore moi!
h cœurs sensible s'abstenir est souhaitable….
Alors, qu'attends-tu?
Sors de ton mutisme et fais-lui…
……
Essaies donc de sonder tes méninges et tu me diras qu'en fait de ce beau faite, on est et tout ait une belle ruse de feinte.
Autre chose! Puisque on est là dedans.
Le sauras-tu? Il en juste question "d'où" résida nos craintes, index accusateurs, étalant, dévoilant à tort ou à raison.
il te faudra aussi savoir ceci; à la fin un tout "beau semblant".
Puisque, il suffit que tu fasses un fait dépassant leur entendement. Ils t'assignèrent de tout ce qui n'est leur "guère plaisant".
Et de suite, tu t'enformeras en dedans de tien. Tes champs arables s'affaiblissent et tes déserts s'élargissent, tes roses flétrissent et tes sources tarissent et au bout du compte, tu te contenteras d'être l'ombre de leurs "tristes ombres".
Mais eux ils ne seront point content de toi, car ils vont aussi loin, loin que tu ne le pourras et tu ne domineras qu'être le bec-émisseur de leur fauté tabou et paroles tout en vent.
__________________
"La santé est un bonheur dont on ne jouit que lorsqu'on l'a perdu, puis recouvré"
belmouldi est déconnecté   Réponse avec citation
non lus 21/08/2011, 02h18   #6
Sali-bio
 
Avatar de Sali-bio
 
Inscription: mai 2009
Messages: 589
Sali-bio has a reputation beyond reputeSali-bio has a reputation beyond reputeSali-bio has a reputation beyond reputeSali-bio has a reputation beyond reputeSali-bio has a reputation beyond reputeSali-bio has a reputation beyond reputeSali-bio has a reputation beyond repute
Par défaut

merci pour le partage cher ami

c'est tres beau, bonne continuation
Sali-bio est déconnecté   Réponse avec citation
non lus 21/08/2011, 22h11   #7
belmouldi
 
Avatar de belmouldi
 
Inscription: octobre 2010
Messages: 1 338
belmouldi has a reputation beyond reputebelmouldi has a reputation beyond reputebelmouldi has a reputation beyond reputebelmouldi has a reputation beyond reputebelmouldi has a reputation beyond reputebelmouldi has a reputation beyond reputebelmouldi has a reputation beyond reputebelmouldi has a reputation beyond repute
Par défaut

Et si
Ce soir on laisse le cœur parler…dire ce qu'il en est de lui, ce qu'il vénère et ce qu'il maudit!
Bref, ce qu'il en ait de chacun de nous
Enfin ! Qu'en y est-il de toi ?
Et ça recommence, on avait mal de part tout, et surtout de la part de ceux qui se sentaient mal dans leur plume.
Tout infime, dès que et comme tu es muet… pesant le triple de son réel, hormis ce vaste champ de tes éléments, mâchant très souvent ces maudites règles.
Moi mon ami (e), j'ai tellement le désarroi, en étant tout le temps attribué au-delà, en delà de toi, du tien,, de cette fausseté de joie, de leur futée loi, de leur miroir aux alouettes et de leur leurre qui est incompatible à nos cœurs .
Oui, que je suis muet, dans un univers auquel on est tout embouté et tu ne pourras me le faire goûter. Dois-je donc accepté le fait que tu peux me le refaire raconter par ta douce voix, par l'expression que je lisais dans le phonème de ce souffle à toi, quand tu en auras conviction dans le mien.
Toi, dont l'unique rêve, et voir préliminaire, c'était avéré un péché terrestre. Prospectant la fidélité d'un monde plaisant. Hélas! Ils ont décliné ton offre par négation catégorique, voir même de t'adopter. toi, que tu es un être adhérant et comme symbole l'âme aux évidents.
De ce fait, tu te rappelles qu'autre fois, tu avais la pureté au fil des idées.
Mais aujourd'hui, on a du mal à te comprendre !
Moi, de ceci, je veux contracter le repos éternel, qui est un désire à perte de souffle.
toi, tu es le mi-innocent, accablé par autant de mot aux maux "sujets moraux".
C'était le comble de châtiment.
ton univers est tout grandeur et t'arrive juste à te distraire.
Ne sachant que faire? Visant la sérénité et tu en avais las de le souhaiter.
Néanmoins, je vais que même te confier l'un de mes secrets.
Tu fais sur de toi? de n'avoir jamais ressenti l'être indéfini et comme l'on est vague dedans.


__________________
"La santé est un bonheur dont on ne jouit que lorsqu'on l'a perdu, puis recouvré"

Dernière modification par belmouldi ; 21/08/2011 à 22h15.
belmouldi est déconnecté   Réponse avec citation
non lus 22/08/2011, 00h58   #8
belmouldi
 
Avatar de belmouldi
 
Inscription: octobre 2010
Messages: 1 338
belmouldi has a reputation beyond reputebelmouldi has a reputation beyond reputebelmouldi has a reputation beyond reputebelmouldi has a reputation beyond reputebelmouldi has a reputation beyond reputebelmouldi has a reputation beyond reputebelmouldi has a reputation beyond reputebelmouldi has a reputation beyond repute
Par défaut

Dieu d'un moment de lassitude où la mise est suspendue entre haut et bas, de-même qu'il soit la source de notre fontaine, menée vers un autre firmament, l'espoir ne te laissera jamais tomber, en te donnant une nouvelle chance pour défraichir un autre cap "afin de mieux se duper".
Mais, quand on l'appréhende c'est aussitôt qu'on commença à se faire une "idée" que l'on n'était réellement que la gerbe de notre propre "furète".
Alors, nous allons faire une petite halte ici, ça mérite réflexion.
Ce que, je crois qu'il est temps de vous raconter une anecdote

>- Juste au moment où je viens de passer mon pied "D" en avant, celui de gauche m'avait eu. Pardon, ceci est dû à mon boitement, c'est d'où je le sentis un peu ankylosique. Le pauvre, je le traine depuis longtemps sans qu'il me fasse cette "rigidité". Enfin, c'est une chose qui m'était arrivé lors de mon enfance. "Puisque" quand je n'étais que tout petit, ils ont enfoncés dedans de mes neurones un truc aussi suspect qu'on puisse avoir dans notre vie. et rien que pour ralentir la cadence de mon errance. Alors, tu ne me blâmeras pas! ce n'était pas de ma faute, ce qu'il est là depuis mes tendres jours. Donc, ce n'est qu'un reflexe involontaire de ma part. ahhhha de ce faîte, j'en ai aussi un tout autre handicape. Mais cette fois-ci il est lié à un comportement de vision. La bonne, ce qu'"elle" l'avait confondu avec un différant "catégorie conquête", tout en oubliant que le miens est" inné" de par nature. Hélas, "ils" avaient trop de confiance en eux. -<
J'ai bien marré ce soir! Est-il votre cas?….les amis es
"Désolé" pour le HS
Revenant, à notre sujet….pour n'ait pas trop polluer..ok?
d'autre part, n'est-ce pas très récurrent cet accompli?
Plutôt frayant, du fait qu'il ne cessa de s'imposer comme un acte à part entière, en chaque instant d'égarement.
L'échoue d'une hâtive méditation par infraction, le reflet d'un fond conscient de ce soi-même et dont on le qualifiera d'espèce romanesque et nostalgique d'un résiduel qui ne demande que refaire surface.
Et d'où le traité ne fait que se héler, ne fera que s'amplifier et on se résultera dedans de lui un être égaré tout en étant conscient de l'itinéraire que l'on devrait par mégarde emprunter.
C'est attendu que on était qu'à l'intérieur de soi et par delà même!!!.
Quoique parfois, il nous sembla une image résumant une impertinente solennité d'un quotidien, usé par un terrible usage de trop refaire face.
- donc, que crains-tu? De l'arborer aussi haut que tu le pourras et que tu en fasses même inscrire sur le front de tes incessants tabous, ceux que tu caches en dedans de toi.
Et qu'il en sera un sujet du moment où tu n'étais qu'une bavure sur le marginal de ce volte-face de tes fins fonds.
- Si c'était le non tout court et qu'on est sur d'être dedans!
Alors là, le comble se déchainait et nous désenchainait de nos souhaits, en nous enchainant à lui, brisant les chaines de ce que nous pourrions effleurer.
Dès lors, on n'en avait que se laisser choir avec le tout pour tout, en espérant que le convenable d'un aussi bon moment, puisse nous restituer le flamboyant de nous-mêmes.
Néanmoins, tant qu'il y a le souffle, rien ne sera égarer, on pourra se rattraper en faisant au-dedans de lui ce beau model aux âmes raffinées
En autre, sachant que parfois la fuite vers l'avant est le sens même d'un parfait raisonnement, à laquelle l'entendement est relié par la finesse d'un rêve """"""le demain sera meilleur qu'aujourd'hui""""".
.....
__________________
"La santé est un bonheur dont on ne jouit que lorsqu'on l'a perdu, puis recouvré"

Dernière modification par belmouldi ; 22/08/2011 à 09h48.
belmouldi est déconnecté   Réponse avec citation
non lus 22/08/2011, 22h26   #9
broken angel
 
Inscription: juillet 2011
Messages: 155
broken angel has a spectacular aura about
Par défaut

très joli bonne continuation
broken angel est déconnecté   Réponse avec citation
non lus 22/08/2011, 22h45   #10
belmouldi
 
Avatar de belmouldi
 
Inscription: octobre 2010
Messages: 1 338
belmouldi has a reputation beyond reputebelmouldi has a reputation beyond reputebelmouldi has a reputation beyond reputebelmouldi has a reputation beyond reputebelmouldi has a reputation beyond reputebelmouldi has a reputation beyond reputebelmouldi has a reputation beyond reputebelmouldi has a reputation beyond repute
Par défaut

dsl
Alors, de jour en jour, l'âme enquête de soi et tu ne domines que t'enfoncer davantage à en évoluant l'embrun de ces esprits qui errent a la longueur des heures, à la quête de leur bonheur, de leur foi et joie en leur habituel.
Moi, mon ami (e), ma ressouvenance est infernale, elle répond à chaque fois où la vision endurera le motivant d'un sujet.
Tandis que, le râpé de nos âmes, tu l'auras eu en une attendrissante vision, où un être attendri, recouru dans son affiche, se fait recourber sur les pierres tombales, celles de son affectueuse âme sœur.
Tu vois, Il m'en revient de l'évocation et lesdits qui vont avec: quand on ait ces ensembles, qui formèrent le signifie dans ce bas monde, ils nous séjourneront matériellement très apparent.
Dans tout cela, ma part des choses, est un beau dogme, espéré, le tout honneur est son beau triomphe, le reste, est au précipice, quoi qu'il en sera, indocile, tout que je suis, ainsi, en dehors de tout raisonnement, sauf à celle en qui le radier m'était très concluant.
N'est ce pas trop, voir quel genre d'indigence, fatidique souffrance où le mot est un geste gigantesque, néfaste pour ceux qu'ils ont la malchance d'y être toute ouïe.
Ou, le propos est un tout en tous, son vouloir, est une densité phénoménale à laquelle le bien-entendu est tout sous-jacent quelque part.
Toutefois, ils ont dit que là bas et au faîte de notre vie, ta peine, celle d'aujourd'hui, fleurira pour les autre qui vont naitre, en un ensemble de rêve, aux plaintes conjuguées au muet, où ce silence martyrisant sera une douce mélodie, amplifiée par les olifants de cette délicate âme toute muette.
__________________
"La santé est un bonheur dont on ne jouit que lorsqu'on l'a perdu, puis recouvré"

Dernière modification par belmouldi ; 22/08/2011 à 22h47.
belmouldi est déconnecté   Réponse avec citation
Réponse

Liens sociaux

Outils de la discussion Rechercher
Rechercher:

Recherche avancée

Règles de messages
Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
Vous ne pouvez pas modifier vos messages

Les balises BB sont activées : oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : non
Navigation rapide


Fuseau horaire GMT +1. Il est actuellement 02h30.


forumed.sante-dz.org